mercredi 29 avril 2015

Le Sieur du Cange


Charles  du  Fresne,  sieur du Cange, (1610-1688), grammairien, rhéteur, jurisconsulte, historien, philologue, critique,  linguiste,  homme de lettres, est un noble gentilhomme du XVIIe siècle.  Après de brillantes études ( humanités, droit) où sa facilité d'apprendre étonnait déjà, il devint avocat,  notaire, puis  trésorier de France. Le personnage  était surtout  mû par la passion de la recherche,  à vaste échelle,  en histoire et en d'autres disciplines.   Peu ou mal connu du grand public, ce savant est néanmoins, depuis des décennies, le compagnon d'étude de bon nombre d'universitaires. En effet, ses œuvres sont des documents de référence pour qui veut approfondir des connaissances en  géographie, histoire, latin, et évolution de la  langue française..
 Charles du F. du  Cange a laissé à la postérité d'importantes et utiles publications; Bien vu en cour, il a bénéficié, de son vivant, de la reconnaissance du monarque, ainsi que de celle de ses pairs. 
A sa mort, sa descendance directe (4 enfants) fut pensionnée (2000 Livres) par le roi Louis XIV.
Voir et lire : "Histoire littéraire du règne de Louis XIV " (abbé Lambert - Tome 3)
Œuvres de Voltaire (le siècle de Louis XIV -Tome II- Notes et commentaires par M. Palissot -1792) en parlant de Ch du Cange :
  "...On est effrayé de l'immensité de ses connaissances et de ses travaux. De pareils hommes méritent notre éternelle reconnaissance..."
 On a surnommé Charles du Fresne :  le "Varron françois" , pour rendre hommage à son immense  érudition, à son avidité de savoir. Même si cette expression  élogieuse fut employée à son égard, il faut rappeler que d'autres savants la portaient aussi . Notamment : Gilles  Ménage (1613-1692), Pierre Pithou de Troyes (1539-1596), Claude Favre de Vaugelas (1585-1650), Pierre de la Ramée ( Petrus Ramus) ( 1515-1572)...
Dans ce groupe d' hommes de sciences, au savoir encyclopédique, on peut ajouter G.W. Leibniz (1646-1716), fondateur de l'Académie des sciences de Berlin, séjournant à Paris de 1672 à 1676.  Le courant humaniste de la Renaissance entraînant dans son mouvement des esprits autant épris de liberté que de retour à certaines  valeurs prônées dans l'Antiquité, a persisté au-delà du XVIe siècle pour se terminer à l'aube du XXe.  Evolution des idées, réflexions sur celle de la langue : il y a toujours de quoi débattre pour des grammairiens, des philosophes. Chacun ayant, en son temps, apporté des avancées concrètes qui ont permis de structurer notre moyen d'expression oral et écrit.  Il est toujours intéressant et salutaire de se pencher sur  les carrières (mal connues) de ces hommes qui ont façonné peu à peu l'orthographe et la grammaire de la langue française.

N.B: Varron : Marcus  Terentius Varro (116- 27 av. J.C.), était un  écrivain romain ayant de vastes références culturelles. Il fut l'instigateur et l'organisateur des bibliothèques publiques de Rome. Il fut également  l'auteur de plusieurs ouvrages, dont certains ne sont, de nos jours,   que fragmentaires  : De re rustica, De lingua latina, Saturarum Menippearum libri  (les satires  Ménippées) ...
Le XXIe siècle s'enorgueillit de maîtriser  la rapidité des contacts et des communications.. Pour cela il faut en passer par bien des raccourcis, des abréviations, des à-peu-près, des anglicismes, et autres sigles,  dont l'utilisation outrancière donne lieu parfois à des  quiproquos. L'activité épistolaire s'amoindrit:  on rédige moins (en longueur de missive ),  mais paradoxalement on s'écrit davantage (par mail et textos). Est-ce pour aller à l'essentiel, pour commenter de menus faits du quotidien, pour donner son avis sur un événement ponctuel ? Le sujet fait débat, et interpelle les méthodes éducatives sur le devenir de l'oral et de l'écrit dans l'histoire des langues. Réflexion passionnante sur un thème commun à toutes les sociétés humaines, et qui suscite l'envie d'en savoir plus sur les bases initiales (savoir ce qu'est:  le bas latin, le roman, le français médiéval.... ), et sur ceux qui ont contribué à leurs assises.   


En ligne:
Ch du Cange 
http://ducange.enc.sorbonne.fr/
P. Pithou de Troyes
http://www.jschweitzer.fr/aubois-tr%C3%A8s-c%C3%A9l%C3%A8bres/pierre-pithou/
Cl. Favre de Vaugelas : "Remarques sur la Langue Françoise utiles à ceux qui veulent bien parler et bien écrire"
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k84316s

(Illustrations: photos-montages NLM)

Free lance Writer
Culture  Art  Patrimoine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire