mardi 5 mai 2015

La presse en mai .






Le 3 mai 2015 était  célébrée la journée mondiale pour  la liberté de la Presse. Le choix de cette date a été établi par l'Assemblée générale des nations Unies (Unesco) en 1993.
 https://fr.unesco.org/events/journee-mondiale-liberte-presse-2015
Le thème annuel  de 2015 en est : "Laissez le journalisme prospérer ! Vers une meilleure couverture de l'information, l'égalité des sexes et la sécurité à l'ère du numérique".
 Important thème que  celui de la liberté d'expression, (dont celui de la presse)  qui a fait toujours débat  depuis le début de son existence. De nombreuses animations sont organisées autour de cette journée spéciale consacrée à la presse :. ce sont des professionnels qui viennent y rencontrer le public,  mais également des projections de films,  des échanges lors de tables rondes ...
En France le 1er exemplaire de journal paru est celui de "La Gazette", en mai 1631, grâce à Théophraste Renaudot. .

Même si, dès le XVIIe siècle, les pamphlets, la critique, les divergences d'opinions  avaient cours, le climat contemporain  de la publication n'est guère plus serein. 
 Photos, textes, scoops, censure, le monde du journalisme est un paradoxe permanent, car il est dépendant de l'actualité: qu'elle soit souriante, dramatique ou inquiétante. Narrer les faits divers et les grands événements, parfois dans le détail mais le plus souvent en condensé pertinent, peut alors devenir un exercice acrobatique de haut vol. D'année en année, le lectorat étant de plus en  plus avisé,  plus informé aussi, les hommes et femmes de presse doivent donc rivaliser d’ingéniosité, de talent, d'originalité pour décrire et présenter tour à tour un quotidien sordide ou étonnant.

Nellie BLY (1864-1922):  de son vrai nom Elisabeth Jane  Cochran , est une journaliste américaine,  première femme s'intéressant au reportage in situ, en s'impliquant personnellement. "The famous News Reporter"  a innové, en fin de XIXe siècle,  dans une profession essentiellement masculine. Femme intrépide; aimant l'aventure, et ne craignant pas de voyager "sans homme", elle étonna son époque (l'année 1890) en battant le record de voyage autour du monde, en moins de 80 jours.
Chaleureusement saluée par Jules Verne (auteur du roman éponyme) pour son exploit, elle
persista à faire  de l'investigation son modus vivendi afin d'alimenter  le plus honnêtement possible le contenu de ses articles. Par son souci d'être proche  de la vérité et du quotidien des plus démunis, des plus faibles, et des exploités, elle a pris des risques,  et s'est souvent heurtée à de violentes oppositions. S'attirant la  jalousie, l'incompréhension, et parfois la méchanceté, elle a su également rallier maints bons esprits aux diverses causes qu'elle défendit : la condition des enfants, des femmes, des malades (asiles psychiatriques), des ouvriers dans les usines.. Délaissant un temps le journalisme, elle reprit  du service lors du 1er conflit mondial ( 1914-1918) en devenant correspondante de guerre.  A peine plus d'un demi-siècle d'existence pour cette femme d'exception, (consacrée meilleure journaliste d'Amérique), ayant eu un cursus professionnel novateur,  des expériences dont elle fit part à ses concitoyens, n'hésitant pas à s'indigner et à tenter de faire bouger les situations  injustes, et à réveiller les consciences.


Défendre son point de vue, dénoncer certains abus, autant que faire  la relation d 'incidents, d'accidents de l'actualité, restent encore des actes difficiles pour la presse. Et même si les mentalités évoluent,  les femmes journalistes vivent des situations désagréables et sont encore en butte  à une discrimination, ou à des pressions de mauvais aloi . ( cf les déclarations récentes d'un  collectif d'une trentaine de femmes journalistes  de 13 médias différents).
  Quelques-unes  avaient cependant  déjà commencé à faire changer l'axe de travail,  et le regard sur ce métier où la  rigueur, l'exigence. l'impartialité, la facilité de rédaction, le style personnel, l’œil exercé  devraient être indispensables.:
Françoise Giroud (1916-2003) Danièle Breem (1921-2014), Janine Lambotte (1925- 2012)...

 Pour celles et ceux qui sont tentés par la profession,
quelques renseignements sur des écoles de journalisme: 
http://www.ejt.fr/
http://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/Apres-le-bac/Principaux-domaines-d-etudes/Les-ecoles-de-journalisme
http://www.cnmj.fr/basedocumentaire/ecoles-journalisme-reconnues/

Free lance Writer 
Culture  Art  Patrimoine 
(photo-montages : NLM)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire