lundi 17 novembre 2014

Dernière pose pour un photographe

Académicien (des Beaux Arts de l'Institut de France), au style   non académique, Lucien Clergue (1934  -2014)  a porté l'art photographique au zénith de l'expression en N&B (noir et blanc). Il devient véritablement un  professionnel  en 1960.  C'est   Arles,  point de mire, qui a vu naître sous son impulsion, en 1970,   un festival international, entièrement dédié à la photographie: les rencontres internationales de la photographie d'Arles.  Créé en collaboration avec Michel Tournier et J-Maurice Rouquette (en l'hôtel d'Arlatan), il est actuellement sous la direction artistique de François Hebel (depuis 2002) et c'est le premier festival de renommée mondiale. Il attire chaque année plusieurs milliers de visiteurs.
 Fidèle à une technique habilement maîtrisée, Lucien Clergue avait quelques thèmes de prédilection,  qui ont fait sa renommée, parmi lesquels on retrouve : le milieu de la tauromachie, les paysages, les nus, le monde des gens du voyage, les portraits ..
Impressions, clichés , surimpressions, travail sur pellicule, jeux d'ombre et de lumière, angles de prise de vue et perspectives,  le photographe étonne toujours le public qui visite les expositions de ses œuvres. Dans la lignée de ces grands professionnels de l'image, on cite également:  Man Ray, R. Mapplethorpe, H. Newton, et surtout Edward Weston, dont le travail fut un réel déclencheur pour L. Clergue.... 
On peut s'extasier sur un procédé photographique, sur l'habileté et le savoir-faire technique du preneur de vues, mais pour la réussite d'un cliché, un autre élément important intervient : le choix . Et celui-ci est multiple, car il concerne plusieurs secteurs. En effet,  se posent à l'artiste:
- le choix de l'appareil et du matériel,
- le choix du décor, et des effets de luminosité
- le choix du thème,
- le choix du modèle.
Car, de la même manière qu'une seule erreur dans cette liste peut gâcher le rendu final, on peut envisager le challenge : un même sujet traité par plusieurs photographes. Et l'on obtient des  résultats très personnels,  très différents qui sont, certes,  la marque individuelle d'un style propre, d'une intention, mais d'une vision particulière très aboutie.
Dans le parcours de vie de Lucien Clergue, il y a des "rencontres " . Ce sont  des artistes issus de tous horizons et de toutes les disciplines (peinture, musique, poésie..),  de fortes personnalités, qui  deviennent ses amis  : Pablo Picasso, Jean Cocteau, Manitas de Plata, Saint-John Perse...
Les plages de Beauduc, de Faraman,  la Camargue secrète, sont alors les décors  pour des séries de photos qui deviendront plus que célèbres :   cultes !
A Arles, sa ville natale,  Lucien Clergue s'investit  dans une mission essentielle: le partage et la transmission du savoir, en participant à plusieurs projets . 
En 1965 : création du département photographie dans le site du Musée Réattu,
En 1982 : création de l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie.                                
Auteur de plusieurs ouvrages (75), de plus de centaines de milliers de photos (800 000), Lucien Clergue laisse à la postérité une production éclectique, foisonnante, empreinte de son  regard sur les réalités poétiques, crues,  mais concrètes, du monde au sens large du terme. Les éléments jouant avec la flore, la faune, sur les corps dénudés, les portraits sublimés par l'oblique des rayons de l'intense soleil provençal, la réalité sans fard de la vie quotidienne des gitans.. : rien ne semble avoir  échappé à l’œil exercé de l'artiste derrière son appareil argentique. Depuis l'annonce en 1889, par Arago, de la naissance du procédé de  la photographie, on en mesure le chemin parcouru, et son extraordinaire apport, aussi bien dans l'information journalistique que dans le domaine de la culture. 

 à lire :
http://www.culture-13.fr/mobile/agenda/lucien-clergue-a-corps-et-a-mes.html
et sur ce même blog (I.C.B.) :
Helmut Newton 
http://international-culture-blog.blogspot.fr/2012/04/helmut-newton-la-mise-nu.html
Robert Mapplethorpe
http://international-culture-blog.blogspot.fr/2014/06/deux-expos-parisiennes-pour-un.html



Free lance Writer
Culture  Art  Patrimoine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire