lundi 7 juillet 2014

Tourbillon festivalier

L'arrivée de l'été outre son cortège  sportif (tennis, football) donne des envies de vacances à la plupart des individus. Mais, crise oblige, le citoyen lambda n'a pas forcément les moyens financiers d'aller chercher au-delà des frontières le dépaysement dont il rêve et dont il a besoin. Alors, du Nord au Sud , dans toutes les régions, et dans maints pays, qui ont pris la mesure de l'impact de la fréquentation touristique,  fleurissent les festivals.
L'histoire, les Arts, les activités ludiques et sportives, sont des thèmes largement exploités. Et l'on peut ainsi passer un été riche en découvertes, sans mettre à mal un fragile équilibre  budgétaire, en se déplaçant dans un rayon de quelques kilomètres autour de son domicile.
Mais si cette opportunité existe c'est grâce à de nombreuses volontés : les municipalités, les associations locales, les bénévoles, les artisans, qui, eux, ne sont point en vacances, mais bien actifs.Si la musique , le théâtre, sont associés aux belles et longues nuits d'été, les expositions, les animations défient le sacro-saint temps de la sieste pour tenter le chaland. On est bien loin du temps où, seules, les grandes métropoles régionales et les plages proposaient leurs attractions aux vacanciers. Le XXIe siècle, repu d'informations, mais  qui a une certaine soif de culture et de distraction, a dopé les énergies et éveillé les consciences dans le moindre petit village. En effet, un patrimoine , présent, parfois bien endommagé, semblait endormi sous le poids des siècles.  La prise de conscience de l'existence du potentiel de la manne touristique aidant, les bonnes volontés (et les compétences) se sont attelées à la mise en valeur du plus petit patrimoine pouvant représenter un intérêt.
On ne parle pas uniquement de restauration de monument , mais de réelles recherches  d'informations susceptibles d'agrémenter  des visites en respectant le contexte historique. Et lorsque les moyens ( subventions,  travail associatif ) le permettent, on a pu envisager des animations spécifiques   en faisant appel aux habitants du lieu ou faire venir des compagnies d'artistes.
Un patrimoine  qui vit, n'est plus en perdition. Il est donné et partagé en spectacle, redécouvert à chaque manifestation, mis en valeur, et porté à la connaissance des plus jeunes et des adultes.  Les photos prises in situ , comme la narration, feront certes partie des souvenirs de vacances, mais seront aussi vecteurs de cette transmission.
On ne peut donc que louer cette multitude de festivals et les divers acteurs de l'organisation de ces spectacles et de ces animations qui illuminent, égaient, et enrichissent le temps estival. La fréquentation  de plus en plus importante d'un public toujours enthousiaste atteste du succès de la démarche.
Entre tradition et création  la    Saison  Eté 2014 veut tenir les promesses de programmes ambitieux, exigeants, mais "grand public". On y retrouve les lieux classiques, renommés,  mais aussi des endroits moins prestigieux,   réservant néanmoins de belles découvertes artistiques.

- Festival d'Aix-en-Provence ( l'un des meilleurs pour l'art lyrique ) du 2 au 19 juillet , mais on a déjà eu des dates importantes en juin , notamment avec des Master Classes, et des manifestations de présentations ou de préparations des concerts de juillet.
http://www.festival-aix.com/
Julien Caron
- La Chaise-Dieu :  Depuis des décennies, la ville accueille un programme éclectique de musique classique,  puisque cette année en  est la 48e édition (du 20 au 31 août) sous la houlette d'un très jeune directeur : Julien Caron.  Les œuvres de  Rameau, C-E. Bach, G-L. Onslow  vont enchanter les  belles soirées Casadéennes.
http://www.chaise-dieu.com/



-Nice : du 8 au 12 juillet,  va vibrer aux accents et aux solos du Jazz et de la pop, non sur la mythique Promenade des Anglais,  mais plutôt du côté de la Place Masséna et du théâtre de verdure.  Nice fut le lieu du 1er festival de Jazz au monde, en 1948.  Ouvrant la manifestation à plusieurs quartiers, on a vu ainsi les arènes de Cimiez accueillir des éditions exceptionnelles, dans les années 80, dont celle avec Lionel Hampton en vedette.
http://nicejazzfestival.fr/




-Carcassonne : du 19 juin au 1er août. Si le festival Off fête ses 10 ans, le festival In de la cité, créé dans les années 1910,  est l'un des  plus anciens des festivals de France . Avec une  programmation aussi ambitieuse que variée, couvrant les divers domaines de la musique , du cirque,  du théâtre... qui attire plus de 150 000 spectateurs, l'édition 2014 va proposer encore une fois des spectacles à la hauteur des attentes du public.  
Les amateurs de pyrotechnie sont aussi présents dans la ville, car
chaque année, pour  le 14 juillet,  la Cité médiévale embrase  ses remparts, donnant lieu à des effets visuels  particulièrement étonnants (voir vidéos sur Youtube)..
le festival ( Programme) 
http://www.festivaldecarcassonne.fr/festival.nsf/vueTitre/FestivaldeCarcassonne
le festival ( Historique) 
http://audealaculture.fr/sites/default/files/Archives/ad11_004phv049_regroupe.pdf
 A signaler et retenir également :
- Colmar: du 3 au 14 juillet,   26e festival international de musique classique.
http://www.festival-colmar.com/fr/festival-2014/programme-2014
- Rennes : le 13 juillet : Vive le Punk !
- Bordeaux : Scènes d'été en Gironde du 1er Juin au 30 septembre.
-Lyon : Les Nuits de Fourvière (du 3 juin au 30 juillet) et le  festival des musiques du monde (du 3 juillet au 28 août)
-Lille : Festival Clef de soleil ( du 29 juin au 21 août)

 les journées médiévales et spectacles équestres :
- Rocamadour (Lot): spectacle équestre Durandal , ST Ambroix (30)" Volo biou ", Sommières (30) animations au château ( Compagnons Richard Coeur de Lion), Coucy le château Auffrique (02) (spectacle médiéval fantastique), le Puy du Fou (85)  son et lumière .

Rappel : Dans le panel ci-dessus, qui n'est certes pas exhaustif,  certains sites et spectacles étant très fréquentés, il vaut mieux réserver les places à l'avance. Voir sur les sites internets respectifs.


Free lance writer
Culture  Art  Patrimoine





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire