dimanche 23 juillet 2017

Simone Veil: la cause des femmes entendue

Le 30 Juin 2017 aura donc vu le départ de celle qui, à plus d'un titre,  a été "la"  femme du XXe siècle. Car rien n'a plus été pareil pour la cause féminine, après l'intervention de Simone Veil dans la vie politique française. Parcours exceptionnel pour une femme d'exception, l'existence fut donc une suite de combats à mener, à gagner, aussi bien dans sa vie personnelle que dans sa vie professionnelle,  pour elle, qui fut la voix de ses congénères, elle, qui sut comprendre, et défendre, la cause et la liberté de choix des femmes.
                                                         

Académicienne (en 2008), ministre d'état (1993-1995), Simone Veil, aussi engagée qu'intègre, et fidèle à ses convictions,  n'a jamais baissé la garde, le ton, ni le regard. Elle a laissé son nom à un texte de loi, symbole de l'émancipation féminine, après avoir réussi à vaincre les détracteurs, les opposants (mais aussi après avoir essuyé  menaces et  insultes).   
Loi du 17 janvier 1975:
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000700230
( Un téléfilm"La loi" réalisé par Christian Faure a été diffusé en 2014)
Intervention au Sénat  (loi  Veil) :
https://www.youtube.com/watch?v=DBxeq9txCcc
 

Née Simone Jacob, en 1927 à Nice, est déportée à Auschwitz- Birkenau (dans sa 17e année).
Textes, interviews, photos
https://www.franceculture.fr/histoire/simone-veil-sur-la-shoah-nous-navons-pas-parle-parce-quon-na-pas-voulu-nous-ecouter
 Survivante de la Shoah ( שואה ), elle reprend sa scolarité à son retour en France, devient haut fonctionnaire dans la magistrature, après un double cursus d'études de droit et de sciences politiques. Ses interventions publiques, (interviews , discours...) marquent les esprits par la clarté et la pertinence  argumentée du propos. 
(1979-1982) Première femme présidente du Parlement Européen
(1998-2007) Elle siège au Conseil Constitutionnel
(2001-2007) Première Présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah


Féministe, femme de conscience, de force, d'humanité, de détermination, Simone Veil était aussi femme de courage et d'espérance. Elle fut, et elle reste,  un modèle pour beaucoup de ses compatriotes.  Ayant foi en l'avenir (celui de l'Europe, des Européens), elle n'a jamais cessé d’œuvrer utile, à tous les postes occupés au cours de sa carrière, pour le bien de ses semblables.
 Réception de Simone Veil à l'académie Française : discours de Jean d'Ormesson:
Texte :
http://www.academie-francaise.fr/reponse-au-discours-de-reception-de-mme-simone-veil 
Vidéo (extraits):
http://www.dailymotion.com/video/x4o5j6g

Hommage de la nation française à l'une de ses méritantes citoyennes si la cérémonie officielle de l'éloge  funèbre  s'est déroulée le 5 juillet 2017 dans la cour des Invalides, il a été décidé que  Simone Veil reposerait, ultérieurement,  au Panthéon.



Free lance Writer  
Culture  Art   Patrimoine
(Photo-montages N-L.M.)
















 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire