vendredi 14 novembre 2014

La mélodie des étoiles ou space song ?

Telstar 1
Plus attractive que le chant des sirènes, la chanson stellaire n'est pas, pour autant,   un miroir aux alouettes. Quelques groupes musicaux,  aux noms évocateurs, ont néanmoins saisi l'opportunité pour s'en inspirer, et composer des airs qui furent, en leur temps, des "tubes" .. comme : les Spotniks "Telstar", repris notamment par The  Shadows,  et the Tornados "All the stars in the sky" , , Les Lionceaux "le spoutnik theme", Les Missiles  ".., David Bowie "Space Oddity"..(1969), Vangélis "Cosmos"...

https://www.youtube.com/watch?v=_GTPyVmkKpo
Telstar est le nom d'un satellite de communication qui a fonctionné 6 mois, et qui fut   lancé en 1962 depuis la base américaine de Cap Canaveral. Il a permis la 1ere mondovision.
Depuis plus d'un demi-siècle l'homme s'est essayé à tutoyer les galaxies et l'espace intersidéral.
 
Comète Tchouri
Du 1er pas sur la lune, en juillet 1969 , au récent (et très espéré) exploit du robot Philae, les scientifiques n'ont pas cessé d'améliorer la performance en affinant les calculs, les stratégies, les trajectoires et les points de chute...
Novembre 2014: 
Philae, ayant laissé son support: la sonde Rosetta lancée en 2004, est donc partiellement ancré (avec quelques difficultés inattendues dues au système anti-rebonds) sur la comète   Tchouri, (Tchourioumov-Guérassimenko: Чурюмова- Герасименко), découverte en octobre 1969, par les 2 savants russes dont elle porte les noms respectifs. 
 La conquête spatiale se poursuit donc,  inexorablement. C'est  à la fois une histoire  d'engins, de corps célestes,  d'animaux,  et d'humains. Les buts de ces expériences sont multiples. Outre l'exploit technique renouvelé à chaque opération réussie, c'est une course à la possibilité de  la survie de l'être humain, ailleurs que sur la terre. On cherche également de nouveaux territoires à explorer, des moyens de communication hyper-performants, en  temps et en durée (rapides, efficaces, fiables). La réussite doit être à la hauteur des dépenses colossales, engendrées par ce type de spectaculaires tentatives.  Depuis le tout premier : Y.Gagarine (1961), et la toute première :V. Terechkova(1963), les astronautes (spationautes, cosmonautes ...): Glenn, Aldrin, Baudry, Collins, Cooper,  J-L. Chrétien, Haigneré... ont gravé leurs noms dans la prestigieuse liste des pionniers de l'espace.
Viser la lune ne fait plus peur, mais chaque nouvelle mission est un défi à relever. La prouesse tient aussi bien des efforts de l'équipe restée au sol que de celle qui pilote l'engin spatial. La présence humaine dans l'espace revêt plusieurs formes: elle peut être aussi directe qu' effective, ou représentée par mécanismes et matériel interposés. C'est donc le cas de Philae,  sous contrôle,  depuis une dizaine d'années, et qui rend compte  actuellement des diverses observations programmées. Ainsi a-t-on pu voir  la structure de la comète Tchouri,  et même entendre les sons émis ..
Pour en savoir plus sur cet événement exceptionnel,  et sur l'agence spatiale française : le  CNES (Centre National d'Etudes Spatiales) :
http://www.rtl.fr/actu/sciences-environnement/video-mission-rosetta-le-robot-philae-s-est-pose-avec-succes-sur-la-comete-tchouri-7775299490

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/rosetta-philae-osiris-tchouri-petit-lexique-pratique-de-la-mission-spatiale-de-l-esa_1621419.html

Plus que jamais, cartésiens comme on peut l'être au XXIe siècle,  il faut certes avoir la tête dans les étoiles, et  tourner les regards vers la voie lactée,  pour y déceler l'avenir du genre humain,  mais sans forcément  faire appel aux  signes astrologiques.

Free lance Writer
Culture  Art  Patrimoine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire