jeudi 12 juin 2014

Un siècle, c'est bien court, sage Gisèle...

En Juin 2014  la comédienne Gisèle Casadesus fête son centième anniversaire : parcours exemplaire pour une femme exceptionnelle.  Epouse, mère, femme active, et de conviction, Gisèle a mené, et mène encore,  une vie bien remplie. Elle se raconte dans un ouvrage, paru récemment :"100ans, c'est passé si vite !", dont le titre donne le ton. D'origine slave, par sa grand-mère maternelle, G. Casadesus a grandi au sein d'un foyer d'artistes, auprès d'une mère harpiste (Marie-Louise Beetz) et d'un père musicien-compositeur (Henri Casadesus) . Bien qu'ayant choisi de faire carrière au théâtre, la musique est omniprésente tout au long de sa vie. Mariée à Lucien Probst (homme de théâtre)  et mère de quatre enfants, Gisèle Casadesus a su inculquer les bases de la culture musicale à chacun d'entre eux, ainsi qu'aux générations suivantes. La descendance est là pour en attester, même si les voix chosies sont autres , l'art  reste prédominant dans la "dynastie Casadesus" .Transmission d'un savoir qui est, en fait, une vraie passion.
1er prix de Conservatoire d'Art dramatique en 1934, ce sont ensuite 28 années, au service du répertoire de la Comédie Française, et sur diverses scènes parisiennes  pour Gisèle,  cette fidèle Montmartroise qui n'a pas hésité,  non plus,  à franchir les frontières, lors des tournées internationales, pour porter haut les subtilités de la langue de Molière. Théâtre et cinéma ont donc ponctué sa vie professionnelle, dont quelques rôles remarquables, lors de dialogues mythiques (avec G. Depardieu dans : "La tête en friche" (2010).  

Gisèle Casadesus c'est à la fois la courtoisie,  l'élégance, la discrétion,  la modestie, la simplicité, la classe naturelle. C'est surtout   un sourire bienveillant sur la vie, agrémenté d'un regard lucide et honnête sur le métier  de comédienne. C'est également une grande sagesse, apportée, certes,  par l'expérience et les leçons de l'existence, mais assurément  par l'intelligence et la circonspection. L'une des amies de sa profession a trouvé un bien charmant et pertinent anagramme de Gisèle Casadesus : "Sagesse du ciel". Toute une philosophie de vie pour une grande dame,  qui a toujours vécu sa Foi protestante avec authenticité et fidélité. 
 

Pour en savoir plus : 
sites à consulter : 
- La dynastie Casadesus
- Jean-Claude Casadesus (directeur de l'Orchestre National de Lille)
- Dominique Probst (compositeur et percussionniste)
- Martine Pascal (actrice)
-Béatrice Casadesus (peintre, sculptrice, professeure d'architecture)
- Le livre : "Gisèle Casadesus, le jeu de l'amour et du théâtre" ( Philippe Rey)

Au cours d'un siècle d'existence,  les anecdotes ne manquent pas,  et  de nombreux  souvenirs  sont là, bien présents, pour évoquer les grandes rencontres professionnelles( Gabin, Raimu), sur la scène, devant la caméra, pour le grand ou le petit écran. Gisèle sait en faire profiter le public, ainsi que  les jeunes générations à qui elle donne volontiers  maints précieux conseils.


à voir ou  revoir les émissions:  
-http://www.ktotv.com/videos-chretiennes/emissions/nouveautes/v.i.p.-gisele-casadesus-et-bruno-procopio/00085786
http://www.micheldrucker.fr/billets/les-secrets-et-la-classe-de-gisele-casadesus.html,9,76,0,0,551



Ce n'est pas trop de toute une vie pour confronter l'un par l'autre ce monde où nous sommes et ce monde qui est nous."
Marguerite Yourcenar, L'Œuvre au Noir.


Free lance Writer 

Culture  Art  Patrimoine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire