mardi 18 avril 2017

Man, who are you ?

Au siècle des questions identitaires, des interrogations sur l'origine de l'humanité, sur le sens de la vie, sur les oscillations entre philosophies et croyances, on peut donc encore s'étonner, chercher, tenter de comprendre, car rien n'est acquis, ni déterminé, ni définitif.. Toute porte peut donc s'ouvrir sur des champs à explorer. Encore faut-il le vouloir, encore faut-il  avoir la capacité de le faire, et en accepter  la démarche. Car cela débouchera forcément  sur des remises en question, des théories nouvelles, des apprentissages à intégrer, des compétences à assimiler.
Un homme: Abraham Poincheval, tente le challenge, et  ose l'expérience. C'est un performeur qui mélange les genres dans ses travaux,  car il maîtrise plusieurs disciplines. A la fois artiste, scientifique, enseignant (en performance , depuis 2015,  à l'Ecole Supérieure d'Art d'Aix-en-Provence), technicien, il va jusqu'au bout de ses projets. Parfois en collaboration (duo Tixador) , mais souvent impliqué en solo, A. Poincheval paye de sa personne . Les références aux philosophes de  l'Antiquité ne sont ni fictions, ni coïncidences.

Sisyphe:
Gyrovague (2011-2012) rappelle  le mythe de l'homme qui roule sans fin son rocher,  sur la pente de la colline.
Siméon le Stylite:
La vigie urbaine (2016) tel l'ermite perché sur sa colonne,
au-dessus du monde, afin de mieux l'observer, et de s'en détacher.
L'homme du paléolithique: 
Total symbiose (2001-île du Frioul) une semaine dans les conditions de vie du paléolithique, non pour régresser , mais pour comprendre, tirer des enseignements, trouver et retrouver un autre rythme,  un autre style  de vie .
L'inconnu des grands horizons, (2002) marcher droit devant soi.. ,   
Horizon moins vingt (2006),
La bouteille (2015)
Couver des œufs (mars -avril 2017) 
Dans la peau de l' ours (2014)...

La capsule minérale
Vivre 13 jours dans un ours naturalisé
 











http://info.arte.tv/fr/abraham-poincheval-ou-lart-de-lexperience
Rien n'échappe aux   diverses entreprises  volontaires d' A. Poincheval: l'enfermement, l'immobilité, l'isolement,  les limites physiques et mentales, en autarcie... Le contenant ayant autant d'importance que le contenu, il peut revêtir une fonction symbolique dans sa diversité: métal, minéral, animal (empaillé), matériau (alliage / verre). Plusieurs objectifs motivent autant l'artiste  que le scientifique:
- être un transmetteur d'émotion, de vécu, en devenant soi-même le sujet de l'expérience
- se débarrasser du superflu en n'utilisant que le strict nécessaire
- tester le maximum de situations extrêmes (espaces restreints, insolites, sous terre, ou en hauteur) .


Pour certains (non initiés, dubitatifs... ) la démarche relèverait  de l'absurde, de la démonstration publique à grand effet. Pour l'artiste,  chaque création est vécue comme une véritable aventure authentique dans sa quête, que ce soit une performance ou une participation à une exposition (nationale ou internationale). Le public est partagé entre plusieurs attitudes: il est à la fois  intrigué,  amusé, curieux, interrogateur, parfois incrédule,  mais toujours présent au rendez-vous d'Abraham Poincheval, sur les lieux de ses expériences. Entre longue déambulation et voyage immobile,   l'homme, méconnu, incompris de certains de ses congénères,  a le mérite d'être fidèle à ses idées dans son cheminement de chercheur, et de performeur, hors norme.

Pour en savoir plus (détail de chaque expérience et performance):
http://www.leparisien.fr/culture-loisirs/video-l-artiste-abraham-poincheval-a-passe-neuf-jours-dans-une-pierre-02-03-2017-6724743.php

http://www.lci.fr/culture/video-palais-tokyo-abraham-poincheval-l-artiste-qui-vit-dans-un-rocher-et-couve-des-oeufs-2026824.html

http://culturebox.francetvinfo.fr/scenes/evenements/l-autre-vision-du-monde-d-abraham-poincheval-dans-sa-bouteille-en-verre-241955

http://palaisdetokyo.com/fr/content/abraham-poincheval-0
 Diogène de  Sinope, homme de paradoxes, ayant le verbe percutant, fut controversé, décrié, calomnié, mais pourtant reconnu comme un grand philosophe, et s' il vivait de façon simple en son légendaire tonneau,  il était surtout porteur de lanterne,   afin de "chercher l'homme":
" o ἄνθρωπος... "  

Free lance Writer
Culture  Art   Patrimoine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire