mercredi 14 septembre 2016

Jazz funeral in New-Orleans


La Nouvelle Orléans (USA) est  connue  comme un lieu emblématique de musique typique, et symbolique d'un genre éponyme. Mais la Louisiane est également célèbre pour un autre style musical, assez particulier : le jazz funéraire. 
Au-delà de la croyance, la tradition s'affirme à travers la mélodie. Un rythme caractéristique, auquel s'adapte une déambulation chaloupée (allusion au cheminement vers la vie éternelle ?), ponctue le cortège à travers les rues de la ville depuis la maison du défunt jusqu'au lieu de culte. 
En accompagnement de la mémoire du disparu, la démarche de deuil rend d'abord hommage à la personne physique, avant de s'octroyer le devoir de souvenance,  qui sera plutôt celle de son âme. 
Honorer le trépassé dans sa hiérarchie, son rang social, jusqu'au-delà de la vie terrestre, est à la fois un besoin (une aide?) pour "ceux qui restent" et une mission; Même si l'on reconnaît une certaine  universalité de comportement devant la mort,  chaque civilisation, chaque peuple, chaque communauté, chaque individu a ses propres codes dans de telles circonstances. Le chagrin de la perte d'un être cher, qu'il fut célèbre ou non, aisé ou démuni, appelle toujours   une prise de conscience et  une réflexion (qu'elles soient collectives ou plus personnelles). 
La présence de la musique, lors des cérémonies funèbres,  fut longtemps limitée aux chants religieux dans l'enceinte même de l'édifice où elles se déroulaient. Peu à peu s'est instauré un autre mode: l'accompagnement musical du cortège (surtout si le défunt était musicien, et en fonction de ses dernières volontés). A l'époque contemporaine il est fréquent d'entendre un morceau de musique au cimetière,  au funérarium, au crématorium, lors d'obsèques civiles. 
Rappel: en France, depuis la fin du XIXe siècle (loi sur les libertés des funérailles - 15 novembre 1887) l'on peut choisir son mode de sépulture, si l'on est majeur. 
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000021810111
  L'une des plus connues (et des plus interprétées)   marches funèbres est celle composée par Frédéric Chopin en 1837 ( 3e mouvement de la sonate N° 2 de l'opus 35). On l'a jouée pour son propre enterrement (la tombe est  au cimetière du  Père Lachaise à Paris) 
A découvrir aussi cette  autre marche écrite par F. Chopin en 1827(marche N°2 de l'opus 72)

https://www.youtube.com/watch?v=f32VdR_4HuY 
Quelques cortèges funèbres  à la Nouvelle-Orléans :
-Juanita Brooks (1954-2009): chanteuse de jazz et de gospel  
https://www.youtube.com/watch?v=EG6KH905cGU
Allen Toussaint
- The tuba player Kerwin James (1972- 2007): membre du New Birth Brass Band ( à voir la vidéo  de la séance au Preservation Hall - New Orleans)
https://www.youtube.com/watch?v=krJW2qMVv4M
- Allen Toussaint (1938-2015) illustre pianiste, chanteur, compositeur, éditeur, arrangeur..   https://www.youtube.com/watch?v=nURb5geCD5w
- Danny Barker  (1909-1994) banjoïste , guitariste,chanteur
(Memorial parade) https://www.youtube.com/watch?v=XT-CZGgU6fY
 à écouter également : 
Michel Sardou : Preservation       
https://www.youtube.com/watch?v=Z72_xoIWZPc 
- Gilbert Bécaud : L'enterrement de Cornélius .

 ainsi que l'incontournable  "Just a closer walk with Thee" : (ici c'est la version traditionnelle puis la reprise en jazz  Wynton Marsalis, Eric Clapton,  and orchestra )
https://www.youtube.com/watch?v=q5krFNUMQHI 

Free lance Writer 
 Culture  Art  Patrimoine     
                                                                                à Alexandre  (septembre 1977- octobre 2009) R I P

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire