dimanche 12 juillet 2015

Charles Cros, l' inventeur poète ...

L'évocation de Charles CROS (1842-1888) fait très souvent référence à l'Académie éponyme fondée en 1947. Mais qui était réellement cet Audois aux multiples talents?  Ce  poète ,  inventeur,  humoriste, fut un  homme dont l' existence a été écourtée par la maladie (et  un goût prononcé pour l'absinthe ?).
Montage photos NLM ©
 Né au XIXe siècle  à Fabrezan (Aude), Charles Hotensisus Emile CROS est un élève surdoué qui obtient son diplôme de Baccalauréat à l'âge de 14 ans.  Ses centres d'intérêt sont :  les  langues anciennes, la littérature et les Sciences. Après quelques années d'enseignement de la chimie  auprès des élèves d'un Institut privé, il décide de se consacrer à ses travaux de recherche et à ses inventions. On lui doit les projets initiaux de grandes inventions technologiques liées à la diffusion du son, de l'écrit, de la photographie, à la communication  ..Ses  expériences relatées en divers mémoires ont certes fait l'objet d'une certaine reconnaissance de la part du monde scientifique sans toutefois apporter la gloire à leur auteur de son vivant. Ce n'est que quelques années plus tard, post mortem, qu'on lui rendra hommage en attribuant son nom à des lieux d'exposition, des collections, des établissements scolaires, des rues... et même une Académie (consacrée à l'univers professionnel du disque et de la musique).
Inventions et recherches : 
- le Paléophone: (1879) Charles Cros ne trouvera pas de financement pour en concrétiser le prototype.  
- le Télégraphe:(1867) Prototype amélioré présenté lors de l'exposition universelle.
- la Trichromie: (1869) Présentée simultanément avec le procédé  de Ducos du Hauron (l'héliochromie)
http://www.photo-arago.fr/C.aspx?VP3=CMS3&VF=GPPO26_3_VForm&ERIDS=2C6NU0OBY4CR:2C6NU0O5O7X1:2C6NU05HH99C 


Si la science occupa une grande partie de la vie de Charles Cros, une autre passion l'habitait : la poésie.  Créateur du Cercle des poètes Zutistes, (se réunissant en 1871, à l'hôtel des Etrangers, bd St Michel à Paris) cet ami d'Arthur  Rimbaud et de Paul Verlaine,    a laissé à la postérité de nombreux recueils (Le coffret de santal (1e édition en 1873, dédiée à son amie Nina ), Le collier de griffes (publication posthume en 1908), Plainte (1873)...)    attestant d'une écriture inventive,  tour à tour drôle, fantaisiste ou ciblée, très imagée et  résolument inclassable.
 Ses textes ont été parfois mis en musique et repris en chanson par des  interprètes très éclectiques. Les mots du poète prenant alors toute leur intensité et leur saveur, et "sortant des livres" pour atteindre un public plus vaste.
Charles Cros fut également  rédacteur en chef de la Revue du Monde Nouveau en 1874.




*                        *                                *                                    *                                     

Tsigane

Dans la course effarée et sans but de ma vie
Dédaigneux des chemins déjà frayés, trop longs,
J'ai franchi d'âpres monts, d'insidieux vallons.
Ma trace avant longtemps n'y sera pas suivie.

Sur le haut des sommets que nul prudent n'envie,
Les fins clochers, les lacs, frais miroirs, les champs blonds
Me parlent des pays trop tôt quittés. Allons,
Vite ! vite ! en avant. L'inconnu m'y convie.

Devant moi, le brouillard recouvre les bois noirs.
La musique entendue en de limpides soirs
Résonne dans ma tête au rythme de l'allure.

Le matin, je m'éveille aux grelots du départ,
En route ! Un vent nouveau baigne ma chevelure,
Et je vais, fier de n'être attendu nulle part.
      *              *              *                 *                    *                 *
 Poésies (textes et chansons) de Charles CROS
 Quelques interprètes célèbres
- Damia ( L'orgue) 
- Jean-Marc Tennberg ( Le Hareng saur, )
- Brigitte Bardot (Sidonie)
- Juliette Gréco (Berceuse -  du petit chat noir..)
- Julos Beaucarne (Moi je vis la vie à côté)  Le 29 novembre 2012, à Paris,   ce chanteur, auteur et poète belge  a reçu un prix in honorem, de l'Académie Charles Cros,  pour l’ensemble de sa carrière.
Citation :
"L'ami de ma joie : Charles Cros" ,  dans la chanson de Charles Trenet :" Il y avait des arbres"
https://www.youtube.com/watch?v=4vMLBRZ7G1k
*                         *                                 *                                         * 
Musée Charles CROS  (Fabrezan )
http://www.fabrezan.fr/Le-Musee-Charles-Cros_a30.html

  "C'est une joie de mettre un moment sa main dans celle de ce fin compagnon du crépuscule, de ce dévaleur de pentes chimériques au bas desquelles vous attend sur les lèvres d'un amour léger le poème impromptu du bien-être mélancolique" (René Char, à propos de Charles Cros)
                                            *   *   *           *  *   *
A savoir :
Charles Cros (par Henry Cros )

Charles Cros avait un frère, artiste de talent (peintre, sculpteur, maître-verrier...),  Henry Cros  (1840-1907), né à Narbonne. Henry  Cros a travaillé à la Manufacture Nationale de Sèvres. En 1861, à l'occasion du Salon des Arts et de l'Industrie,   à Paris  , il présente  un buste de son frère Charles. Pour façonner cette œuvre réalisée en 1860,  il a mis au point une nouvelle technique : la pâte de verre moulé à froid.
Henry Cros

Sites à consulter :
http://www.latribunedelart.com/une-cire-de-henry-cros-achetee-par-orsay 
http://www.petitpalais.paris.fr/fr/expositions/henry-cros-1840-1907
Rodin, admiratif du talent d'Henry Cros, proclamait : «...l'un des hommes les plus glorieux de la statuaire du XIXe siècle».
                                                                                                                   (200e article du blog)
Free lance Writer
Culture  Art  Patrimoine


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire