mardi 19 mai 2015

Bleu roi : le blues de B.B. King.

La guitare du roi du Blues va désormais faire chanter les étoiles .. : B.B. King s'est éteint à 89 ans en ce mois de mai 2015. Le guitariste interprète compositeur fut d'abord un chanteur de gospel
dans ses jeunes années. Outre une solide formation musicale (étude des gammes, des accords, du solfège, des enchaînements..) une empreinte musicale déterminante, ces influences mêlées au blues vont donner au Blues King un style bien particulier, reconnaissable dès les premiers accords. De ses groupes musicaux : le  Famous St. John's Quartet, puis plus tardivement le B.B. King Review, le temps de sa carrière est émaillé de prestations en divers lieux. Et ses concerts sont accueillis aussi bien dans les grandes salles que dans les petits clubs.
Sous le nom de Blues Boys Kingdom, il crée son propre label dès 1956. Très vite, le guitariste est reconnu comme référence dans la sphère musicale du blues. Les plus grands solistes ont participé à de mythiques duos, l'espace d'une invitation sur une scène internationale. Et plus d'un parmi le nombre s'est volontiers réclamé de celui qui fut considéré comme un maître  incontesté de la discipline. Car l'émotion  autant que l'authenticité émanaient de chacune de ses interprétations( aussi bien vocales qu'instrumentales).  Auprès de B.B. King, partageant la scène en diverses occasions, , Eric Clapton, Carlos Santana, Gary Moore , en tant que guitaristes, et Ray Charles en tant que chanteur/pianiste ont ainsi  donné au public de rares et beaux moments de complicité artistique. 
   
Montage photos NLM
Blues sophistiqué ou classique, imprégnation du jazz manouche (avec  le jeu de Django Reinhardt) ou harmonies d'accords spécifiques du genre, la musique de B.B. King, n'a que l'apparence de la facilité. C'est certes un style souple, fluide, mais appuyé sur de solides bases de solfège. Improvisations maîtrisées pour un rendu à la fois accessible et prenant.
Lucille et B.B. King une histoire d'amour ("I never learned to talk very well without Lucille !")... Le roi du Blues attaché sentimentalement (et matériellement) à son instrument,  lui avait donné ce joli  prénom féminin,  à la suite d'un incident qui aurait pu mal se terminer (une sorte de baptême du feu). 
En 2005, le sénat de l'Etat du Mississippi a proclamé un "B.B. King day" (le 16 février) en reconnaissance pour celui qui est "un ambassadeur fier de son Etat natal autant que son Etat natal est fier de lui" ..

 Pour en savoir plus :
 http://www.bbking.com/
 https://rockhall.com/inductees/bb-king/timeline/
B.B. KING (Photo: Steve Jennings)
 Pour revoir et réentendre B.B.KING:                                                 
Concert au Royal Albert Hall (London , 2011) 
https://www.youtube.com/watch?v=E5_j91FjsXM

Free lance Writer 
Culture  Art  Patrimoine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire