jeudi 19 mars 2015

Résolument POP

Montage -  NLM
Le Pop Art (Popular Art),   emblème culturel des seventies, a inondé de ses vives couleurs, tel un feu d'artifice bariolé,  tous les supports visuels. Il a émergé au milieu du XXe siècle, en Grande Bretagne pour gagner les USA   une décennie plus tard.  D'Andy Warhol à Jaspers Johns  et, avant eux,  Sonia Delaunay, l'expression esthétique a donné l'impression d'une libération graphique et colorée qui a touché  plusieurs continents. Supports ou sujets, les objets du quotidien produits en série (canettes de boissons, chaussures, boîtes de conserves, ou même éléments du mobilier: chaises...),  deviennent alors la thématique caractéristique de cette nouvelle tendance. Le Pop Art va bien au-delà d'une simple technique figurative, car il s'immisce dans la mode, dans le design, l'architecture, puis dans un certain art de vivre et de penser (Pop-Prinzip, en allemand) : "on est Pop !" Le succès est immédiat, dans quelques pays,  car  le public est ravi de ces "détournements", accessibles, ressentis comme une  manifestation évidente de joie communicative, d'une insouciance apparente, à partager autour d'ustensiles désacralisés et réemployés à des fins artistiques, telle une revanche de la société de consommation sur ses propres penchants . La production d’œuvre unique n'a plus cours, les créateurs multiplient leurs modèles, offrant à la publicité (mais aussi à la BD, aux émissions TV..)  une véritable opportunité d'exploitations et de déclinaisons diverses.
Montage : NLM
Si Richard Hamilton (1922-2011), et Eduardo Paolozzi (1924-2005), sont considérés comme les initiateurs du courant, sous leur impulsion une inspiration foisonnante  va très vite gagner les techniques picturales des autres artistes contemporains. On utilise les photos, les collages, les découpages, on recolore des pans de textures différentes pour les  juxtaposer avec audace,  et parfois une certaine  ironie provocatrice. On se joue des formes,  et des couleurs naturelles,  pour mieux les réinventer dans un nouveau réalisme.  
Le XXIe siècle voit le retour en force de ces œuvres éclatantes, cotées, qui s'exposent comme des trésors "vintage". Et l'on prend toute la mesure et la force d'un courant dont se réclament (souvent sans le savoir ) quelques jeunes graphistes de Street Art;
De  nov 2014 à fév.  2015, l'exposition German Pop (Frankfurt - Deutschland) à la  Schirn Kunsthalle,  a remis à l'honneur le Pop Art d'Outre-Rhin. Parmi les artistes représentatifs (ou se rapprochant) de la mouvance,  ont peut citer :
http://schirn.de/GERMAN_POP.html
Konrad Lueg (1939-1996), galeriste et peintre.
http://www.smak.be/tentoonstelling.php?la=fr&id=59
Werner Berges (1941-) a travaillé sur les images en perspective et trompe-l'oeil.
https://www.youtube.com/watch?v=NBEQ27CXZAo
Thomas Bayrle (1937-) plasticien.
http://www.schirn-magazin.de/en/Thomas_Bayrle_Good_Vibrations.html
Autre exposition haute en couleurs,  à voir aussi  en ce même lieu:  
Poesie  der  Grosstadt. Die  Affichisten (von 5. Februar  bis  25. Mai 2015)



Free lance Writer
Culture  Art  Patrimoine



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire