lundi 30 mars 2015

Le violon de Niccolò


montage: NLM
Niccolò PAGANINI , (1782-1840), musicien italien du XVIIIe siècle,  surnommé "le violon du diable", jouait comme un dieu. Sa dextérité, dont on parle encore avec respect quelques siècles plus tard, a surpris, suscité l'admiration et certainement fait de nombreux envieux parmi ses confrères contemporains. L'homme n'était pas qu'un simple interprète altiste, il était également guitariste. Et fut un remarquable compositeur,  car on lui doit  de fort belles pièces (dont 6 concertos pour violon), qui ont toujours été considérées comme autant de morceaux de bravoure, tant une indispensable dextérité est nécessaire pour les interpréter. Conscient de sa particularité de virtuose, le musicien a su garder  tout au long de sa vie, quelques secrets professionnels (jeu d'interprétation, techniques et astuces pour améliorer l'ensemble de sa prestation ...), ménageant une part de mystère qui, bien évidemment, ne manqua pas d'exciter la curiosité, en  faisant une certaine publicité, autour de "son personnage". Qui était réellement Niccolò , musicien surdoué qui jouait  aussi bien sur un Vuillaume de 1833 que  sur un Cannone de 1743 ?
Copié, ou inspirateur, le musicien aux brillants effets de glissandi, pizzicati,  et stacati ultra rapides, a rejoint la légende. Depuis lors,  l'image de sa silhouette inclinée, sa tenue de l'instrument, son  geste prompt et précis, restent dans la mémoire de tous les violonistes.
 Le style Paganinien, ses influences qui ont imprégné des générations de suiveurs, ont donné à l'histoire du violon une dimension incontournable.
Les lauréats du concours Paganini 2015
L'année 2015 a vu la reprise de l'organisation du Concours International de Violon (existant depuis 1954) . Après 4 années d'interruption , cette 54 e édition  s'est déroulée à Gênes, au Theatro Carlo Felice, du 28 février au 8 mars.  Le 1er prix  a été attribué à un jeune sud Coréen de 19 ans :  Yang In Mo, habitué des  compétitions de haut niveau, puisqu'il a déjà obtenu le  2e prix du Concours Ménuhin.  Concertiste depuis plusieurs années , le brillant violoniste étonne le jury par sa maturité d'interprétation dans les attaques, son style délié, et sa maîtrise du phrasé musical.
Ci-dessous, en 2012, Yang In Mo (alors âgé de 16 ans),   dans le 3e mouvement du concerto de Tchaïkovski :
 https://www.youtube.com/watch?v=koti7SKOSiQ

D'autres violonistes d'exception,   par leur interprétation, leur personnalité respective très originale, et leur incontestable virtuosité :
Dans les 4 saisons de Vivaldi ( extrait) l'irrésistible:  Nigel Kennedy 
 https://www.youtube.com/watch?v=YuF4oYRktcA
Alexandre Markov ( Paganini- Caprice N° 24)https://www.youtube.com/watch?v=XPM2LIStXPE
David Garrett, Adam Taubitz (recordmen de vitesse de jeu au violon)
Carnaval de Venise (N. Paganini ) par David Garrett
https://www.youtube.com/watch?v=nW34vdnjBO0 
Adam Taubitz ( le vol du bourdon) 
https://www.youtube.com/watch?v=1dfdl9UPCBY 
Laurent Korcia:
La campanella
https://www.youtube.com/watch?v=EBO1V2lpWYM 
Nemanja Radulovic:
 https://www.youtube.com/watch?v=nRBZMUI6m6M
https://www.youtube.com/watch?v=XcBb1u419w8

La vie personnelle et la carrière de N. Paganini ont inspiré les réalisateurs de films, les romanciers, les auteurs de chansons (cf. celle interprétée par Ella Fitzgerald) . Si  la silhouette caractéristique du musicien fut   l'objet de maintes caricatures, les artistes ont salué en lui l'homme d'exception, on relève ainsi des citations élogieuses et admiratives de Liszt, Schubert, Balzac, Rossini, Y. Gitlis...

L'une des biographies de Paganini (parmi bien d'autres)
http://www.gutenberg.org/files/39571/39571-h/39571-h.htm


Free lance writer 
Culture  Art  Patrimoine


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire