jeudi 1 mai 2014

2014: Luis et Louis centenaires.

Deux grandes figures marquantes du spectacle, deux  fortes personnalités sont rappelées à la mémoire collective en cette année 2014. En effet, il y a un siècle naissaient Luis Mariano et Louis de Funès. Hommes de scène, de grand écran, de talent, dont les parcours se rejoignent sur un thème commun : distraire le public. Certes leur domaine d'intervention respectif : l'opérette, la comédie, ne rallient pas tous les suffrages; Boudés par la critique, galvaudés, moqués, et parfois méprisés par des auditoires élitistes, ces genres ont pourtant ravi des générations de spectateurs en apportant le succès à leurs protagonistes. Combien de rires ont fusé, combien de refrains furent  fredonnés, grâce aux dons et à l'incomparable professionnalisme  de Louis et de Luis
Luis Mariano (1914-1970): ténor basque à la voix inimitable, au charme et à la silhouette de jeune premier hispanisant, a su enchanter, durant toute sa carrière,  les théâtres et les salles de spectacles, en entraînant dans son sillage des milliers de fans, dont l'affection fidèle l'a suivi au-delà du trépas. Cet ancien élève de l'école des Beaux Arts de Bordeaux fréquenta  aussi le Conservatoire.  Clarté du timbre, prononciation impeccable, émotion, sensibilité dans l'interprétation, puissance vocale, répertoire populaire ( 800 chansons, dont des œuvres de Francis Lopez, essentiellement,  mais aussi quelques mélodies classiques), l'art de Luis Mariano a rassemblé plusieurs qualités qui ont façonné "la légende".  Admirablement assisté dans de nombreuses prestations par des partenaires exceptionnels (Carmen Sevilla, Annie Cordy, Bourvil ... ), le chanteur s'est essayé au cinéma  (20 films) dans des rôles faisant la part belle aux chansons, dont les titres, devenus emblématiques, fleurissaient dans les cœurs, et sur les lèvres, des inconditionnels admirateurs et admiratrices. On a souvent donné des titres qualificatifs à  Luis (Mariano Eusebio González y García , de son vrai nom) :  " Séducteur hidalgo à la voix d'or", "Chanteur à la voix de velours"... mais celui qui le caractérise le mieux est :"Prince de l'opérette".
à consulter : le site  -   http://www.luismariano.com/mariano/index.asp
à savoir : le projet d'un musée Luis Mariano à Irun  
à écouter : http://www.dailymotion.com/video/x4j474_luis-mariano-granada_music

Louis de Funès (1914-1983): pianiste à ses débuts, il a patiemment fait son chemin,  de petits rôles de figurant aux seconds rôles, pour parvenir avec éclat au vedettariat. Sachant faire passer,  sur son visage très mobile, maintes expressions en un temps record, il a fait du mime un art en complément de son jeu comique. Au moyen de vrais faux coups de colère, agrémentés d'une énergie phénoménale, l'acteur a su donner des lettres de noblesse au comique,  sans être grotesque. Forcer le trait  en dosant l'interprétation, tout en étant  toujours crédible, en dépit de situations rocambolesques, inattendues,  c'était également, pour Louis de Funès de Galarza ,   mettre le spectateur "dans la confidence", dans la connivence. Le citoyen lambda  pouvait certes se reconnaître, et, en même temps, rire de scènes calquées sur la vie quotidienne,  sans avoir la sensation d' être ridicule.
En compagnie d' acolytes prestigieux (dont : Y. Montand, M. Galabru, J. Gabin, A. Bourvil, J. Marais, C. Gensac, A. Girardot ..) on compte dans la carrière de Louis de Funès, près de 140 films à son actif,   dans lesquels il joue, parfois en costume d'époque,  sur plusieurs  registres:  du roublard  émotif, au français moyen malin et débrouillard,  en passant par le père faussement sévère, le gendarme intransigeant,  ou le fonctionnaire tatillon inflexible. Derrière les célèbres mimiques, quelques grimaces et contorsions, il y a tout le jeu de l'acteur, la sensibilité, l'implication, qui rendent si accessibles, si humains,  chacun des personnages interprétés. Si le succès fut au rendez-vous avec autant de ferveur, c'est que l'homme avait une certaine maîtrise de ses capacités, en mesurant la part innée de la vis comica.
A Cellier ( Loire Atlantique) ouverture du Musée Louis de Funès :
http://www.museedelouis.org/ 
à revoir: https://www.youtube.com/watch?v=l30ONNO50So

Les générations de la fin du XXe siècle n'ont pas manqué de reconnaître l'impact et l'influence des ces 2 artistes sur leur vocation. De nombreux chanteurs se réclamant de Luis Mariano, et, maints fantaisistes, de Louis de Funès. Alors, en ces dates commémoratives, les hommages n'ont pas manqué. Sous forme de reprises, de documentaires, de concerts, de rediffusions d' anciennes émissions télévisuelles, ou d'interviews radiophoniques, la mémoire a été activement ravivée... Gratitude, pérennité et marque du talent, nostalgie d'une époque, les motivations se conjuguent aux évidences pour le bonheur du plus grand nombre.

Free lance Writer
Culture  Art  Patrimoine


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire