jeudi 27 mars 2014

Soul Music heart

Le milieu de la variété  musicale a été marqué par divers courants. S'il en est un qui fut déterminant c'est certainement celui de la Soul. Véritable carrefour d'influences (blues, R'N'B, gospel...) , ce mode de composition et d'interprétation a su rallier à son emblématique bannière une galerie impressionnante de noms prestigieux. Et qui n'en fut pas, s'en réclame. Un âge d'or au XXe siècle entre les années 60 et 80, qui enflamma les ondes et les concerts Live, les studios d'enregistrements et les tournées. Des artistes solos, grandes pointures de la scène, mais aussi des groupes charismatiques.
Berry Gordy
C'est en janvier 1959, aux U.S.A., que  Berry Gordy a créé la Motown Records à Detroit ( Michigan). La ville des moteurs va désormais faire entendre un autre son que les habituels vrombissements des cylindres.En 1971 le label n'abandonne pas le territoire américain, mais il quitte Détroit pour migrer vers Los Angeles. L'aventure continue mais prend une autre envergure.
Marvin Gaye
Un concert parisien ( le 17 mars au Palais de Tokyo, dans le 16e arr.) , est consacré à des reprises des chansons de Marvin Gaye (1939-1984) , commémorant les 30 ans de sa disparition, et remémorant aussi  la glorieuse épopée de la Motown.  Cependant le parcours de l'artiste, compositeur, auteur, interprète qui a su trouver les accents de textes engagés, ne fut pas idyllique. Du début de sa carrière à  Motown, il passa ensuite un contrat  avec CBS Records,  et dans sa vie privée  sa triste fin  ponctua  de façon tragique une existence brève, mais couronnée d'un succès très médiatisé. Marvin Gaye est considéré et reconnu  comme le  rénovateur de la Soul.
 Devenue incontournable, pour les amateurs du genre et les" héritiers" musicaux, la Motown,  ce volet de Universal Music Group , revêt  55 ans plus tard, un caractère qui  avoisine l'indispensable critère référentiel.  Solides racines profondes de rythmes et de tempos, mélodies immédiatement identifiables,  et chansons reprises, traduites, adaptées sur tous les continents, la Soul a plusieurs atouts dans ses notes. Boys bands mythiques, bien avant la mode des eighties , les groupes masculins semblent surfer sur la même recette,  et pourtant ils ont su apporter leur propre empreinte à un répertoire très caractéristique.
The Temptations
The Four Tops
Pour The Manhattans, The Four Tops, The Temptations, The Stylistics, .... :   même exigence, même qualité  de prestation scénique : voix équilibrées, en harmonies et choeurs (basse, ténor, sopraniste), gestuelle chorégraphique, rythmes marqués, tenues vestimentaires impeccables, diction modulée, déhanché étudié, et maîtrise dans l'interprétation.
Certes, si  le style dans son ensemble n'a pas fait école, il demeure néanmoins une source d'inspiration, de reprises, de déclinaison d'un répertoire devenu culte. De nombreux chanteurs contemporains s'y sont essayé depuis,  avec plus ou moins de bonheur.

Pour se plonger dans la Soul .... à (re) écouter :
Heard it through the grapevine" (Marvin Gaye - in Live in Montreux)
https://www.youtube.com/watch?v=Y7dGdrP3pms

"Papa was a rolling Stone "  (The Temptations )
"It's the same old song" (The Four Tops)
 et surtout le  fantastique Live Motown  (très "dance")  réunissant plusieurs de ces groupes  (en 1985)
https://www.youtube.com/watch?v=LKrYQ7ZB-D8

Free lance Writer
Culture  Art  Patrimoine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire